Le Maroc sur un brasier

Une vague de protestations ébranlent le Rif : le Maroc sur un brasier


Le Maroc est frappée depuis plusieurs jours par une vague de contestation citoyenne. Dans la région du Rif, la province d’Al-Hoceima est le théâtre de manifestations récurrentes depuis la mort fin octobre 2016 d’un vendeur de poisson, broyé accidentellement dans une benne à ordures. 

L’incident avait suscité l’indignation dans le pays, prenant la forme à Al-Hoceïma d’un mouvement plus social et politique.

Mené par un groupe de militants locaux, le « hirak » a de nombreuses revendications pour le développement du Rif, qu’il estime marginalisé. Son leader, M. Zefzafi, multiplie sur les réseaux sociaux les harangues enflammées contre l’exécutif et en faveur du Rif, sur fond de discours identitaire teinté de conservatisme et de références islamiques.

Pris de panique, l’Etat marocain a depuis annoncé la mise en oeuvre d’un catalogue de projets de développement de la région, désormais une « priorité stratégique ». Une délégation de sept ministres s’était rendue sur place en début de semaine. A cette réponse politique, une autre plus répressive et sécuritaire a été également mise en place. Des bataillons des forces anti-émeutes ont été massivement déployées pour bastonner des manifestants. Le Maroc est sur un brasier.

Source : Algeria Part


Posts les plus consultés de ce blog

Des sénégalaises esclaves en Arabie Saoudite

Sahara Occidental : Voilà pourquoi le Maroc ne veut pas lâcher prise

Visite d’un dignitaire sioniste au Maroc