Le Lobby marocain au Sénégal

Le Maroc et le Sénégal sont, certes, liées par des solides relations idéologiques. Ils partagent le rêve commun d'étendre leurs frontières au-delà de celles tracées lors de leur indépendance. C'est ce qui justifie leur alliance contre la Mauritanie. Le Sénégal revendique la partie sud de la Mauritanie dont les habitants sont d'origine négro-africaine en plus de la Gambie dont le territoire est entouré par le pays de la Teranga.

Mais, en plus des liens idéologiques, il y a aussi la politique des faveurs. Toutes les classes sociales au Sénégal ont été corrompues par le Maroc. Ce dernier, grâce à l'argent distribué tout azimuth au Sénégal, il y a créée un vaste lobby prêt à vendre son âne au diable s'il le faut. 

Dans ce lobby se trouve aussi des personnalités du gouvernement comme le ministre des Affaires Etrangères, Mankeur Ndiaye qui a été éclaboussé par un scandale qui a été largement repris par la presse sénégalaise qui, grâce aux documents révélés par le cyber-activiste Chris Coleman, a découvert que ses leaders se rabaissent au point de demander l'aumont auprès des ambassades accréditées au Sénégal. Dans ce cas, Ndiaye demanda à l'ambassade marocaine à Dakar l'équivalent de trois places de pèlerinage qu'il gardera dans sa poche.



Cheikh Tidiane Gadio, ancien Ministre des Affaires Etrangères du Sénégal, ancien Envoyé Spécial de l'Organisation de la Coopération Islamique (OCI) pour la RCA. En 2014, chargé en octobre 2014 par Macky Sall d'organiser le Forum de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique, n'hésite pas à se proclamer confident de la DGED, le service des renseignements extérieurs du Maroc, lorsque ces derniers l'invitent à visiter le Maroc. Il veut arriver seul si les responsables marocains désirent une "rencontre confidentielle" avec lui.


Babacar Diallo, Directeur Général du Centre d’Etudes, Diplomatiques et Stratégiques de Dakar,Directeur de l’Ecole Panafricaine d’Intelligence Economique et de Stratégie, a été engagé par la DGED pour défendre, le 8 octobre 2014, les thèses marocaines en tant que pétitionnaire à l'Assemblée Générale de l'ONU.


Bacre Waly Ndiaye, Directeur de la Division des Organes des Traités, au Haut Commissariat des Droits de l'Homme, était un confident de l'ancien ambassadeur du Maroc à Genève, Omar Hilale. Celui-ci a invité ses supérieurs à l'inviter, en tant que "fervent Tijane", pour un pèlerinage à Fès dans des lignes qui en disent long sur la politique sénégalaise du Maroc.


Ce matin, Coleman a mis en ligne une nouvelle révélation sur le lobby marocain au Sénégal. Il s'agit d'un email envoyé par Lamine Tall, de l'association d'anciens étudiants sénégalais au Maroc, dans lequel l'amicale demande au roi du Maroc de l'argent pour financer son travail non sans rappeler leur soutien à Rabat "dans son combat contre les ennemis de son intégrité territoriale".

Non sans raison, les sénégalais sont assassinés et brutalisés au Maroc sans que les autorités sénégalaises fassent le moindre geste pour exprimer leur condamnation de ces actes.

SOURCE : Maroc Leaks



Posts les plus consultés de ce blog

Des sénégalaises esclaves en Arabie Saoudite

Sahara Occidental : Voilà pourquoi le Maroc ne veut pas lâcher prise

Visite d’un dignitaire sioniste au Maroc