Un combat juste

Quoi qu’il advienne, la cause sahraouie a déjà enregistré ces derniers mois, ses plus belles victoires diplomatiques et mis le monde devant ses responsabilités pour en terminer avec une colonisation qui dure depuis plus de 40 ans. Et même si le projet américain de résolution sur le Sahara occidental, exigeant au Maroc de rétablir dans l’immédiat le mandat de la Minurso, a été modifié mercredi sous la pression de la France qui a réduit sa valeur et enlevé son «caractère d’urgence», il n’en demeure pas moins que les soutiens du Maroc se rétrécissent comme une peau de chameau.

Désormais, les Américains se rangent sur les mêmes positions que celles du secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon. Et le seul fait que les Américains aient dans leur première mouture, exigé que soit accordé au chef de l’ONU 60 jours (deux mois) pour informer le Conseil de sécurité si la Minurso fonctionnait pleinement à cette date, avant de le revoir à 120 jours sur insistance de la France, prouve que les lignes sont en train de changer par rapport à ce conflit.

Les changements survenus dans les positions de plusieurs pays et l’intransigeance du S.G de l’Onu, sont une défaite personnelle du souverain marocain qui avait personnellement pris la décision d’expulser la composante civile et politique de la Minurso en la décrétant est irrévocable.

La France reste aujourd’hui, pratiquement, le seul allié du Maroc dans le conflit sahraoui. De par sa nature d’ancienne force coloniale, la France qui a encore des penchants de ce type dans les gênes, ne peut continuer indéfiniment à travestir la vérité et finira par reconnaître comme d’autres avant elle, que l’on ne peut priver les peuples de leur droit et de leur liberté indéfiniment.

La situation déjà difficile que traverse la région du Maghreb et du Sahel, ne peut plus supporter que le conflit sahraoui, reste en l’état, et exige que le Maroc comme ses derniers alliés qui lui restent, doivent se soumettre à la légitimité internationale et accepter l’organisation d’un referendum pour l’auto-détermination du peuple sahraoui dont le combat est juste.

Par Abdelmadjid Blidi


Posts les plus consultés de ce blog

Des sénégalaises esclaves en Arabie Saoudite

Sahara Occidental : Voilà pourquoi le Maroc ne veut pas lâcher prise

Visite d’un dignitaire sioniste au Maroc