Plaidoyer pour l’indépendance du peuple sahraoui

«L'instance des Nations Unies est tenue d'assumer sa responsabilité, quant à l’application de la décision 1514, permettant l’indépendance du Sahara occidental, le dernier pays africain encore colonisé». C'est un des plus importants extraits du message envoyé par le président de la République arabe sahraoui démocratique aux participants de l'université d'été, dont la clôture a eu lieu, hier, samedi, à la salle de l'ex- INH de Boumerdès. 

À travers cette lettre lue à l'assistance par un membre national du front Polisario, Salem Lebsir, le président de la RASD s'est offusqué de l'inaction de la communauté internationale face aux multiples exactions de l’occupant marocain contre son peuple. «C'est une honte pour cette communauté internationale passive, alors que cet occupant spolie constamment nos richesses et transgresse sans cesse, dans nos territoires, les conventions sur le respect des droits de l'homme», ajoutera-t-il, en félicitant les participants à ce conclave. 

Celui-ci s'est articulé, durant deux semaines, sur des conférences débats et ateliers avec l'objectif principal de «mettre à nu la politique expansionniste du Makhzen, machiavéliquement soutenue par le royaume chérifien, ce grand producteur et pourvoyeur de résine de cannabis au monde, et donc directement responsable de la prolifération des groupes du terroristes et du grand banditisme dans les pays du Sahel et du Nord-ouest africain». 

Ce message s'est terminé par un renouvellement des remerciements aux hautes autorités du pays, à tout le peuple algérien et aux responsables de cette wilaya, où se déroule, chaque année, cette université d'été baptisée au nom du martyr Hassan El Wali. Intervenant au nom du FLN, en tant que membre du comité central, Bouguetaya Sadek a exprimé «le soutien éternel» du vieux parti national à la lutte du peuple sahraoui, après avoir rappelé les atrocités vécues par les algériens sous la colonisation. 

«Nous soutenons la cause sahraoui parce-que notre pays avait enregistré, durant cette longue colonisation de 132 ans, plus de sept millions de morts, en plus des centaines de déportés, dépossédés de leurs biens», a-t-il souligné, en critiquant le dernier rapport d'un organisme américain, accusant l’Algérie de s’adonner à la traite des noirs. «C'est un rapport vicieux, infondé contre notre pays, qui avait bien au contraire tangiblement contribué à la libération de nombreux pays africains de leurs occupants», a-t-il martelé, en ajoutant qu'un tel rapport devrait être envoyé par les instances humanitaires concernées aux gouvernants marocains, bafouant continuellement les droits de l'homme dans les territoires sahraouis. 

Son excellence l'ambassadeur accrédité à Alger, Ibrahim Ghali, n'a pas manqué, lui aussi, pour sa part, d'accuser formellement la France et les USA de bloquer le processus du règlement du problème du Sahara occidental, alors que de nombreux pays occidentaux entretiennent illégalement avec le Makhzen des relations de partenariat pour l'exploitation du phosphate, en plus d'autres ressources agricoles et aquatiques, dans une bonne partie du territoire sahraoui. Mais son peuple arrachera sa victoire, tôt ou tard, inéluctablement, par la voie pacifique ou la lutte armée. C'est un des slogans réitérés lors de cette université d'été.

Salim Haddou



Read more at http://www.depechedekabylie.com/national/154798-plaidoyer-pour-lindependance-du-peuple-sahraoui.html#qPbmTlFOeQpbIZom.99

Posts les plus consultés de ce blog

Des sénégalaises esclaves en Arabie Saoudite

Sahara Occidental : Voilà pourquoi le Maroc ne veut pas lâcher prise

Visite d’un dignitaire sioniste au Maroc