La grande révélation de Chris Coleman

Sans doute, le hacker Chris Coleman a dévoilé beaucoup de secrets du Makhzen. Surtout des secrets liés au conflit du Sahara Occidental. Le travail de lobbying ainsi que le noyautage des bureaux de l'ONU à Genève par l'ambassadeur marocain Omar Hilale. Les performances dans celui-ci en matière de corruption lui ont valu la promotion d'être désigné ambassadeur de son pays auprès des Nations Unies à New York.


Coleman a aussi mis à la disposition du public la position du Maroc par rapport à l'Envoyé Personnel du Secrétaire Général pour le Sahara Occidental, M. Christopher Ross. Rabat éprouvait une vive animosité envers le diplomate américain et fasait tout pour qu'il démissionne.

Mais la plus grande découverte de Coleman est que le public marocain, même ceux qui se disent démocrates et opposés au régime du Maroc sont plus royalistes que le roi dans la question du Sahara Occidental.

En effet, peu de marocains se sont intéressés ou ont relayé ses publications étant donné qu'elles ont, dans leur grande majorité, relation avec la question sahraouie. La position pro-sahraouie du mystérieux hacker lui a valu le boicot de l'opinion publique marocaine.

Pour les marocains, la communauté a tort dans son traitement de la question du Sahara Occidental. Ils sont convaincus d'être victimes d'une injustice depuis 40 ans. La communauté internationale qui ne veut pas laisser tomber le statut de colonie du territoire sahraoui et son droit à l'autodétermination a tort. En fait, tout le monde a tort sauf le Makhzen et ses citoyens.

Dans la question du Sahara Occidental, les démocrates et intellecutles marocains ne veulent pas reconnaître qu'ils ont été bernés dans le dossier sahraoui, tout comme ils ne veulent pas reconnaître que le Makhzen leur a inculqués la haine de l'Algérie et des sahraouis. Ils sont tous pour le lynchage des sahraouis.

Posts les plus consultés de ce blog

Des sénégalaises esclaves en Arabie Saoudite

Sahara Occidental : Voilà pourquoi le Maroc ne veut pas lâcher prise

Visite d’un dignitaire sioniste au Maroc