Rabat espionnait l’ONU sur le dossier du Sahara Occidental

D’après des informations livrées par l’Agence de Presse Sahraouie (APS), le Maroc avait toutes les possibilités de braquer ses projecteurs sur toutes les activités du Secrétariat de l’ONU (Organisation des Nations Unies) concernant le dossier du Sahara Occidental. Le Royaume ne se serait pas empêché d'exploiter ces possibilités.

Il est révélé par cette Agence de presse que les autorités de Rabat, dans leur démarche d’espionnage, avaient mis en service le logiciel de contrôle des ordinateurs de Hacking Team, une entreprise italienne installée à Milan. Ce qui leur a permis d’espionner sans interruption l’ONU.

Pour en arriver là, le Royaume chérifien avait mis profondément la main à la poche pour sortir la somme de plus de 3 millions d’euros (soit environ un peu plus de 19,68 milliards de F cfa), mise à la disposition de la DST (1,19 million d’euros), et le Conseil suprême de la défense nationale, présidé par Mohammed VI (1,93 million d’euros), afin de les doter du logiciel d’espionnage de Hacking Team.

Malheureusement que cet espionnage aurait pu se poursuivre dans l’ignorance totale si des pirates anonymes ne se sont pas saisis des documents confidentiels des services marocains qu’ils ont pris sur eux de mettre à la place publique.

Africa Hot News, 10/07/2015

Posts les plus consultés de ce blog

Des sénégalaises esclaves en Arabie Saoudite

Sahara Occidental : Voilà pourquoi le Maroc ne veut pas lâcher prise

Visite d’un dignitaire sioniste au Maroc