Le Maroc échoue dans sa tentative de porter atteinte au soutien cubain à la cause sahraouie

Selon une lettre envoyée par la Direction des Affaires Américaines du Ministère marocain des affaires étrangères, le Maroc “a entrepris plusieurs démarches de rapprochement en direction de l’île caribéenne afin de ramener ses dirigeants à de meilleurs sentiments à l’égard” de la question du Sahara Occidental.

Le document révélé par le cyber-activiste Chris Coleman, dévoile la tentative de rapprochement marocaine à travers le vote en 2006 “en faveur en faveur de la résolution que Cuba présente annuellement à l’Assemblée Générale des Nations Unies, depuis 1992, pour la levée de l’embargo économique et financier qui lui est imposé par les Etats-Unis”. Le Maroc a aussi soutené la candidature de Cuba à divers postes au sein d’organisations internationales.

En dépit des nombreux gestes de rapprochement du Maroc, la lettre signale que Cuba continue de poursuivre sa coopération avec la RASD, “qui se matérialise par un certain nombre d’actions visibles”. Parmi ces actions, le document cite :


- L'accueil d'étudiants sahraouis

- Cuna entreitne avec la RASD “un mécanisme de dialogue de haut niveau représenté par un échange constant de visites de « hauts responsables » qui ne manquent pas de procéder à des déclarations d’appui à « l’indépendance du peuple sahraoui » et au « référendum d’autodétermination » ;

- En 2009, une école baptisée sous le nom de « Simon Bolivar » a été construite dans les camps de Tindouf, dans le cadre d’une coopération tripartite, avec le financement du Venezuela et l’assistance technique de Cuba ;

- L’ex-Vice-ministre des Relations Extérieures cubain, M. Marcos Rodriguez Costa, a déclaré en 2010 que son pays « continuera à soutenir la juste cause » de la RASD, dans la mesure où il s’agit « d’un devoir inaliénable des révolutionnaires » ;

- Cuba a octroyé à la pseudo « rasd », en janvier 2012, dans le cadre du Programme Alimentaire Mondial (PAM), une aide composée de 530 tonnes de sucre, délivrée à Oran lors d’une cérémonie ayant compté avec la présence de l’ex-Ambassadeur de Cuba en Algérie et d’un responsable de l’Ambassade du Venezuela accrédité à Alger. Selon le document, “c’est la première fois qu’une telle aide, qui constitue une partie du don global accordé par Cuba au PAM (valeur totale de 2.500 tonnes de sucre) est destinée” aux réfugiés. L’ex-Ambassadeur cubain à Alger, M. Eumelio Caballero, a indiqué, à cette occasion, que le « peuple sahraoui… souffre de l’occupation illégale de son territoire par le Maroc » et que « sa juste cause est en accord avec les lois internationales qui défendent le droit à l’indépendance, la liberté et de rejet du colonialisme » ;

- Le 11 septembre 2012, l’Institut International du Journaliste « José Marti » de La Havane, relevant de l’ « Union des Journalistes et Ecrivains Cubains » (UPEC) a décerné des diplômes à un groupe de trois étudiants sahraouis ayant finalisé une large formation en journalisme audiovisuel à Cuba, pour qu’ils se chargent de la réalisation d’un bulletin en langue espagnole à la soi-disant « RASD TV ». Le Président de l’UPEC, M. Tubal Paez, a souligné, à cette occasion, « la disposition de Cuba de continuer à contribuer à la lutte du peuple sahraoui » et « l’urgence de mettre un terme au blocus médiatique imposé par le Maroc »;


- L’Ambassadeur cubain à Alger, M. Eumelio Caballero, a, à nouveau, précisé, en octobre 2012, que « le peuple sahraoui peut toujours compter sur le soutien fraternel et solidaire du gouvernement, du parti et du peuple cubain » ;

- Le ministre sahraoui pour l’Amérique latine, Haj Ahmed Baricalah a effectué une visite à Cuba, en décembre 2012, porteur d’un « message de solidarité » du président Mohamed Abdelaziz au Président cubain, M. Raul Castro, suite à l’ouragan Sandy qui avait touché l’île caribéenne à l’époque;

- La déléguée cubaine auprès des Nations Unies, Mme Yessika Comesana, a rappelé, le 15 juin 2013, devant le Comité de Décolonisation de l’ONU, « la contribution de Cuba en faveur du développement du peuple sahraoui, notamment en matière d’éducation et de santé », en dénonçant, entre autres, « l’exploitation irrationnelle, le saccage et l’usurpation des richesses naturelles sahraouies » ;

- Le soi-disant « ambassadeur » de la pseudo « rasd » à Cuba, le dénommé Maalaenin Tkana a été félicité, fin février 2014, par le Président cubain, Raul Castro et les autorités gouvernementales cubaines à l’occasion de la célébration du soi-disant 38ème anniversaire de la proclamation de la pseudo « rasd » ;

- Le ministre sahraoui de la santé, Mohamed Lamin Daddi, qui a reçu l’Ambassadeur cubain précité, le 24 mars 2014, a remercié, à cette occasion, « le gouvernement et le peuple cubain pour les plus de 35 années de collaboration médicale dans les camps de réfugiés sahraouis et pour l’inestimable apport des universités cubaines dans la formation de plusieurs professionnels » ;

- La Présidente du Groupe d’Amitié parlementaire Cuba/Algérie, Mme Kenia Serrano, a réitéré le 05 avril 2014, que « Cuba appuie le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination », en exprimant son « admiration » pour la « fermeté du peuple sahraoui face à l’occupation marocaine » ;

- Le Président sahraoui Mohamed Abdelaziz a effectué une visite de travail à Cuba les 02 et 03 juin 2014 et s’est entretenu à cette occasion avec le président cubain, M. Raul Castro. Ils auraient « constaté l’excellent niveau des relations entre les deux pays et réaffirmé la volonté de dynamiser la coopération ». cette visite a, en outre, été marquée par de nombreuses rencontres bilatérales au plus haut niveau avec diverses autorités gouvernementales cubaines et les dirigeants du parti au pouvoir ;

- Des journées de solidarité avec le peuple et le gouvernement cubains ont été organisées dans Wilaya d'Aouserd, le 23 juillet 2014, avec la présence des membres de la brigade médicale cubaine opérant dans les camps des réfugiés sahraouis ;

- Cuba a accordé, le 10 septembre 2014, une nouvelle aide humanitaire, composée de plusieurs tonnes de sucre, dans le cadre du Programme Alimentaire Mondial (PAM), destinée aux camps de Tindouf. Depuis 2013, Cuba a ainsi offert à la représentation du PAM à Alger, un total de 1776 tonnes de sucre destinés à la RASD ;

“A l’ensemble de ces éléments, ajoute la note diplomatique marocaine, s’ajoute le fait que Cuba reste plus proche que jamais du Venezuela, et que ces deux pays semblent mener des actions de coordination en matière d’assistance et d’appui idéologique qu’ils apportent” à la RASD “dans le cadre de la “révolutionnaire bolivarienne comme alternative au néolibéralisme et à l’impérialisme”.

Posts les plus consultés de ce blog

Des sénégalaises esclaves en Arabie Saoudite

Sahara Occidental : Voilà pourquoi le Maroc ne veut pas lâcher prise

Visite d’un dignitaire sioniste au Maroc