Règlement politique du conflit du Sahara occidental : L'Algérie note avec "satisfaction" l'engagement de l'ONU

L'Algérie a noté avec «satisfaction» l'engagement du Conseil de sécurité de l'ONU en faveur d'un règlement politique qui pourvoit à l'autodétermination du peuple du Sahara occidental. 

L'Algérie note avec satisfaction que dans sa résolution 2218 (2015) le Conseil de sécurité réitère l'engagement des Nations Unies pour un règlement politique juste, durable et mutuellement acceptable qui pourvoit à l'autodétermination du peuple du Sahara occidental, conformément aux principes et aux objectifs de la Charte des Nations Unies, ainsi que des résolutions de l'Assemblée générale, du Conseil de sécurité et de la doctrine universelle en matière de décolonisation», a affirmé mardi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abdelaziz Benali Cherif, dans une déclaration à l'APS. 

«L'Algérie formule le vœu de voir les efforts des Nations Unies et de l'Union africaine contribuer pleinement au processus de règlement politique du conflit du Sahara occidental et de mettre fin à l'impasse actuelle dans le parachèvement de la décolonisation de ce territoire, inscrit par l'ONU sur la liste des territoires non autonomes depuis plus d'un demi-siècle», a précisé la même source. «L'Algérie se félicite de la mobilisation de la communauté internationale pour la prise en charge par les Nations Unies de la question de la surveillance des droits de l'Homme au Sahara occidental et note avec intérêt l'appel des membres du Conseil de sécurité pour la mise au point et l'application de mesures indépendantes et crédibles qui garantissent le plein respect de ces droits dans le territoire du Sahara occidental». 

«En sa qualité de pays voisin et observateur du processus de règlement, l'Algérie tient à réaffirmer son soutien au Secrétaire général des Nations Unies et à son Envoyé personnel, l'Ambassadeur Christopher Ross, et à les assurer de sa coopération dans leurs efforts pour aider le Maroc et le Front Polisario à atteindre un règlement du conflit qui assure au peuple du Sahara occidental le libre exercice de son droit à l'autodétermination», a-t-on souligné de même source. 

«Dans cette perspective, l'Algérie réitère son appel aux deux parties au conflit, le Maroc et le Front Polisario, pour continuer à œuvrer, de bonne foi, sous l'égide des Nations Unies afin de parvenir, à travers des négociations directes et sans préalables, à une solution juste et durable de ce conflit dans l'intérêt des deux peuples marocain et sahraoui frères et de l'ensemble des peuples du Maghreb», ajoute le porte-parole du MAE. 

De son côté le Front Polisario a pris note de la résolution que le Conseil de sécurité vient d'adopter sur le Sahara occidental, par laquelle il réaffirme son soutien aux négociations directes entre le Front Polisario et le Maroc pour parvenir à une solution qui garantisse le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination conformément aux principes énoncés dans la Charte des Nations Unies. 

«Le Front Polisario a pris note de la résolution que le Conseil de sécurité vient d'adopter sur le Sahara occidental, par laquelle il réaffirme son soutien aux négociations directes entre le Front Polisario et le Maroc pour parvenir à une solution qui garantisse le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination conformément aux principes énoncés dans la Charte des Nations Unies», a déclaré à la presse le représentant du Front Polisario à l'ONU, Ahmed Boukhari.

Posts les plus consultés de ce blog

Des sénégalaises esclaves en Arabie Saoudite

Sahara Occidental : Voilà pourquoi le Maroc ne veut pas lâcher prise

Visite d’un dignitaire sioniste au Maroc