Lourdes peines d’emprisonnement contre le Sahraoui M’barek Daoudi (Sahara occidental)

Le tribunal colonial marocain a condamné le prisonnier politique sahraoui, M’barek Daoudi, à six mois de prison ferme , a rapporté une source de bureau Collectif des défenseurs sahraouis des droits de l'homme (CODESA).

Selon la même source, le prisonnier politique sahraoui Mbarek Daoudi a passé plus de 17 mois en prison. Pour rappel , le prisonnier sahraoui a été arrêté en raison de ses positions politiques, pour avoir revendiqué le droit à l'autodétermination du peuple sahraoui, et mené des grèves de la faim dont celle entamée depuis le 1er novembre 2014 et qui a duré près de 50 jours.

Les députés italiens adoptent deux motions de soutien en faveur du peuple sahraoui

La Chambre italienne des députés a adopté, lors de l'examen, récemment à Rome, de la question de participation de l'Italie à la Mission des Nations unies pour le référendum sur le Sahara occidental (Minurso), deux motions de soutien en faveur du peuple sahraoui.

La première motion engage le gouvernement italien à "évaluer l'opportunité de poursuivre, le plus rapidement possible, la participation italienne à la Minurso et aux initiatives de soutien en faveur du peuple sahraoui, et à poursuivre l'activité diplomatique visant à parvenir à une solution juste et équitable du problème du Sahara occidental".

La deuxième motion engage, quant à elle, le gouvernement italien à "vérifier l'opportunité de ne pas interrompre la participation italienne à la Minurso" et à s'"activer dans les sièges internationaux pour que le mandat de cette Mission soit élargi, envisageant, notamment des tâches en matière de respect des Droits de l'Homme". Les deux motions ont été intégrées dans un texte final adopté par la Chambre italienne des députés, fixant le niveau de participation de l'Italie aux Missions des Nations unies pour le maintien de la paix et les budgets qui leur seront alloués pour la période allant du 1er janvier au 30 septembre 2015.

Une délégation sahraouie reçue au ministère des Affaires étrangères de la Slovénie

Une délégation du Front POLISARIO, conduite par Mohamed Sidati, membre du Secrétariat national et ministre délégué pour l'Europe, a été reçue mardi au siège du ministère des Affaires étrangères de la Slovénie par l'ambassadeur Robert Kokalj, chef du Département de l'Afrique, Moyen-Orient, Asie et Océanie. Lors de la réunion, Mohamed Sidati a informé son interlocuteur des derniers développements de la question du Sahara occidental, les obstacles dressés par le Maroc, les violations flagrantes des droits humains, l'exploitation illégale des ressources naturelles sahraouies qui constituent une forte menace au processus de paix et aux efforts de la communauté internationale. Pour sa part, l'ambassadeur Kokalj a exprimé le soutien de son pays aux efforts du SG de l'ONU et son envoyé personnel pour reprendre les négociations directes entre les deux parties, le Polisario et le Maroc, afin de parvenir à une solution pacifique qui garantit le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination conformément aux résolutions pertinentes des Nations unies.

La délégation sahraouie a également été reçue au Département de la Coopération et au Développement et à l'Aide humanitaire du même ministère. 


Posts les plus consultés de ce blog

Des sénégalaises esclaves en Arabie Saoudite

Sahara Occidental : Voilà pourquoi le Maroc ne veut pas lâcher prise

Visite d’un dignitaire sioniste au Maroc