Décolonisation du Sahara occidental : Ban Ki-Moon tance le Maroc

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a appelé vendredi le Maroc et le Front Polisario à "redoubler d'efforts pour négocier une solution politique mutuellement acceptable, qui permette une autodétermination pour la population du Sahara occidental". 

"Je réitère mon appel aux parties (..) à redoubler d'efforts pour négocier une solution politique mutuellement acceptable qui permette une autodétermination pour la population du Sahara occidental", a écrit Ban dans un rapport transmis vendredi au Conseil de sécurité en prévision du renouvellement annuel du mandat de la Mission de l'ONU pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (Minurso). 

"Il est trop tôt pour dire si la nouvelle approche choisie" par le représentant du SG de l'ONU, Christopher Ross, "portera ses fruits", a-t-il dit ; par ailleurs, affirmant toutefois que "40 ans après le début de ce conflit (...) rien ne justifie de maintenir le statu quo". Ban a souligné que "la frustra-tion croissante parmi les Sahraouis et l'expansion des réseaux criminels et extrémistes dans la région Sahel-Sahara présentent des risques accrus pour la stabilité et la sécurité de la région", relevant que le règlement de la question sahraouie "diminuerait ces risques".

Le rapport, cité par l'AFP, réitère les appels à "améliorer la coopération" en matière de droits de l'homme, notamment en facilitant la visite d'experts de l'ONU sur place. La Minurso, dont le mandat arrive à échéance le 30 avril, est actuellement essentiellement chargée de surveiller un cessez-le-feu conclu en 1991.

Posts les plus consultés de ce blog

Des sénégalaises esclaves en Arabie Saoudite

Sahara Occidental : Voilà pourquoi le Maroc ne veut pas lâcher prise

Visite d’un dignitaire sioniste au Maroc