Maroc : La stratégie du déracinement

Le Maroc est dans un cul de sac au plan de l’histoire. Occupé à faire obtenir une médaille française du mérite à son chef des services de renseignements, le Palais royal passe à côté de ce qui est fondamental pour le développement de Maroc et de toute la région. Et pour cause, mis en marge de la dynamique de l’histoire par son entêtement à vouloir «faire mieux que l’Algérie», il se laisse gagner par une sorte de léthargie diplomatique qui l’accule dans les coins sombres de l’universalité véritable. Ainsi, alors que tous les pays de son espace géostratégique naturelle tentent de régler un grave problème sécuritaire niché au flanc Est du Maghreb, Rabat multiplie les appels du pied à ce qu’il pense être le véritable centre de la décision au plan planétaire.

Ainsi, après avoir frustré les Marocains d’une coupe d’Afrique de football, rendez-vous privilégié s’il en est, de tous les peuples du continent noir au stupide motif de veiller à la santé des sujets du roi, il a réussi à convaincre ses «décideurs» d’organiser le forum de crans Montana dans la ville occupée de Dakhla. Mais, il se trouve que si quelques grosses fortunes acceptent l’invitation, le reste de la communauté à laquelle est censé appartenir le peuple marocain, critiquent fortement le choix du Palais royal et refuse de tomber dans le piège stupide que lui tend Mohamed 6.

Le roi du Maroc savait pertinemment que les Africains et même l’UNESCO boycotteraient ledit forum. En fait, il a fait le choix de Dakhla à dessein. Il veut tenir ses sujets à témoins, histoire de leur dire, «nous nous sommes pas aimés par les nôtres». Comme si, il les invitait à changer de peau à découper le royaume pour le rattacher à l’Europe. Le Royaume avec le Sahara occidental.

Mais là où le roi se trompe, c’est qu’un jour ou l’autre les Marocains en auront marre de cette gestion «artificielle» de la diplomatie et voudront partager le sort de leurs semblables. Bref, en un mot comme en mille, le Maroc se déracine et c’est vraiment dommage, d’abord pour les Marocains et ensuite pour les Maghrébins et les Africains.

Par Smaïl Daoudi

Ouest Tribune, 01/03/2014

Posts les plus consultés de ce blog

Des sénégalaises esclaves en Arabie Saoudite

Sahara Occidental : Voilà pourquoi le Maroc ne veut pas lâcher prise

Visite d’un dignitaire sioniste au Maroc