Sahara Occidental : Un diplomate espion au sein du Polisario

Le cyber-activiste Chris Coleman vient de révéler une information d’une grande importance pour le Polisario. Un de ses ambassadeurs en Amérique joue l’espion au profit du Maroc.

Profitant, apparemment, que l’ambassadeur marocain à Caracas est une ancienne connaissance de la ville de Dakhla, Salama Ould Hennan, ambassadeur de la RASD au Nicaragua, a voulu remplir ses poches en livrant des informations sensibles sur la situation politique dans les rangs du mouvement de libération sahraoui.

Selon une note publiée dimanche par Coleman, le diplomate marocain d’origine sahraouie Brahim Houssein Oumoussa, a été contacté en octobre 2008 par Ould Hennan. Selon celui-ci , « un mécontentement très fort règne actuellement au sein du Polisario, notamment parmi les membres de la tribu Oulad Dlim. Selon M. Sliman ce mécontentement a touche également certaines personnalités des tribus suivantes : Oulad Tidrarine, Ait Lahcen, Ait Baamran et une large frange de la confédération des tribus Takna ». Salama a « indiqué que ledit mécontentement s' explique essentiellement par le favoritisme flagrant qu'exerce le polisario au profit des membres de la tribu Rguibatte ». 

« C'est le moment idéal pour mener une action au sein du polisario, afin de l'affaiblir davantage et d'unifier les opposants de ce mouvement autour du projet de I'autonomie », a-t-il indiqué selon la même source.

« Pour ce faire, M. Sliman m'a confié qu'il dispose déjà de l'accord des personnalités suivantes : - Ahmed ould Souilem, Ministre delegue charge des pays arabes, natif de Dakhla, tribu oulad Dlim, fraction oulad Tagadi, fils de Souilem Ould Ahmed Brahim, ancien maire de Dakhla sous occupation espagnole et ex membre des Cortes espagnoles pendant la période franquiste. - Mahfoud Ould Ahmed Zine, ex ministre de la pretendue rasd, à deux reprises, et actuel chef d'une région militaire, un poste équivalent au poste qu' occupait M. Ayoube avant son retour a la mère patrie. - Mansour, ex ministre des affaires étrangères de la prétendue rasd, et actuel représentant du polisario a Paris, natif de Dakhla, tribu Oulad Dlim », ajoute l’ambassadeur dans la note dévoilé par Coleman. 

Selon Houssein Ou Moussa, Salama a expliqué que « l'action qui devrait être menée au sein du polisario consiste à prendre attaches auprès des personnalités précitées, pour les convaincre davantage des points suivants: I ‘utilité de se constituer en groupe opposant du polisario, faire une déclaration solennelle à ce sujet, lors d'une conférence de presse, à Madrid ou dans un autre pays qui sera désigné par vos soin et annoncer publiquement le soutien du Projet d'Autonomie par ledit groupe ». Il « se propose également pour mener une action diplomatique en Amérique centrale, avec votre accord, afin de contrecarrer la tournée qu'une délégation algérienne compte effectuer très prochainement dans la région, en vue de demander I'adhésion des pays de la zone aux thèses séparatistes algériennes »

« Concernant le Panama, M. Sliman m'a indique que les autorités panamiennes manifestent un certain malaise envers notre pays, du fait que notre gouvernement n'a pas répondu au geste du Panama, qui a déclaré officiellement ne pas admettre d'Ambassadeur sahraoui à PanamaCity, en réduisant, de ce fait, la représentativité de la prétendue rasd au Panama, la limitant au niveau de charge d'affaires a.i.. Pour M. Sliman notre pays devrait faire un geste de remerciement envers ce pays, par l'envoi d'un émissaire marocain, par exemple, pour remercier le gouvernement panamien de sa décision et lui demander de continuer sur la même voie. Pour M Sliman un tel geste serait à même de barrer la route à I'Algérie et au Polisario qui tenteraient d'aligner ce pays sur leur position comme dans le passe » souligne la note avant d’ajouter que « selon M. Sliman, vue I'urgence de ces actions qui devraient être menées au sein du polisario et en Amérique centrale, il demande avec insistance d'avoir un entretien avec vous ou avec un représentant que vous désignerait pour traiter avec lui en détails ces questions. Le téléphone de M. Sliman au Panama est le suivant : 00 507 65 11 96 60 ». 

L’ambassadeur marocain conclue que « De l'avis de cette Ambassade, il serait souhaitable d'avoir une réunion de travail avec M Sliman, qui pourrait être utile pour notre cause nationale. Sur la base des résultats de cette réunion, et si le service jugerait sincères et efficaces les propos de M. Sliman, cette Ambassade vous propose de I ‘encourager à travailler avec notre pays en tant qu'agent infiltre dans les rangs du polisario pour mener à bien un programme de travail qui devrait être élaboré à ce sujet, en coordination avec vos services ».

Posts les plus consultés de ce blog

Des sénégalaises esclaves en Arabie Saoudite

Sahara Occidental : Voilà pourquoi le Maroc ne veut pas lâcher prise

Visite d’un dignitaire sioniste au Maroc