Le silence assourdissant des télévisions du Maroc

Les médias publics ignorent les manifestations des jeunes pour le boycott des élections

Ils sont peut-être des traitres à la patrie ou tout au mois des irresponsables, mais ils sont nombreux et bien coordonnées. Ne serait-ce que pour cela ils méritent une place aux journaux télévisés.

Dimanche ils étaient plusieurs milliers dans plus de 60 villes marocaines à prôner le boycott des élections législatives de vendredi prochain qu’ils décrivent comme une mascarade. Hespress, un site d’information marocain indépendant, affirme qu’à Tanger il y avait 100.000 manifestants dans les rues du centre, un tangérois sur sept. L’agence Reuters signale qu’ils n’étaient que 10.000 dans cette ville, 6.000 à Casablanca, 3.000 à Rabat et ainsi de suite jusque dans des petites agglomérations comme Alhoceima dans le nord ou Khenifra dans le centre du pays.
Leurs manifestations ont été ignorées par les télévisions marocaines, toutes publiques, par les radios publiques et privées et par l’agence officielle d’information MAP. Pas une ligne, pas un mot. Les agences de presse internationales ont rapporté l’évènement tout comme les télévisions satellitaires comme Al Jazeera, la BBC en arabe etc. C’est grâce à elles que le marocains ont pu savoir dimanche soir ce qui venait de se passer.

Ci jointes deux vidéos. La première, d’assez mauvaise qualité, montre la manifestation du dimanche à Tanger. Il y a beaucoup de monde. La deuxième, de meilleure qualité, montre à l’œuvre les quatre jeunes filles qui animaient la manifestation à Rabat. Les femmes sont bien présentes dans le Mouvement du 20 Février qui cherche à ce que le Maroc expérimente, lui aussi, son « printemps arabe ».
Share:

Google ads

Google Ads

Rechercher dans ce blog

Blog Archive

Follow by Email

Pourquoi Horst Köhler comprend si bien l'Afrique

L'ancien président fédéral Horst Köhler dirige une conférence des Nations Unies sur le conflit du Sahara occidental. Il lutte toujour...

Archives du blog