Le peuple sahraoui ne renoncera jamais à ses droits légitimes

Le monarque alaouite ne cesse de répéter que le Maroc est plus déterminé que jamais «à ne pas renoncer à un seul grain de sable» du territoire sahraoui qu'il occupe militairement, depuis plus de trois décennies. 
Cette déclaration soulève une question très importante : Le roi du Maroc et sa plèbe, pensent-ils que le peuple sahraoui est prêt à renoncer à la terre pour laquelle il se bat depuis plus de 34 ans? Ban ki-moon, Christopher Ross, et toute cette farce qui s'appelle l'ONU, sont-ils du même avis?
Le régime Marocain qui s'illustre, divulguant la face cachée de cette dictature de velours promue Monarchie constitutionnelle par Paris et consorts, pense que le soutien américain et français l'aidera à annexer défintivement le Sahara Occidental. La mémoire courte des uns et des autres fait qu'ils oublient les leçons du passé : l'éclatante défaite des EEUU et de la France au Vietnam, une aventure qui a fini en débandadde militaire. 
Le peuple sahraoui a gagné la guerre et cela mérite le respect de l'ensemble de l'humanité. Cela est une leçon de vie qui enseigne à tous les êtres humains que lorsqu'un peuple veut quelque chose et il est déterminé à l'obtenir, rien ne peut l'en empêcher. 
Le roi du Maroc qualifie les sahraouis de traîtres. Le peuple algérien a lui aussi dû mener un long combat dur et meurtrier pour retrouver le droit à exister comme nation contre les colonialistes français et leur armée d’occupation. A eux aussi la puissance coloniale leur a dit qu’ils étaient des traîtres. 
En profitant du silence complice des instances internationales, l'envahisseur marocain se livre à l'agression et à l'oppression contre la population civile sahraouie, mas sa politique de rapine, de conquête sanglante et de pillage a fait faillite, parce que le peuple sahraoui, armé de sa détermination est invincible. 
L'Espagne, la France, les Etats-Unis, et l'ensemble de la communauté internationale portent la resposabilité quant aux souffrances que ce peuple endure. L'ONU possède un arsenal juridique lui permettant d'intervenir efficacement lorsque des conflits liés à la souveraineté territoriale éclatent ça et là comme dans la région de l'Europe du Sud (Yougoslavie, Kosovo) ou du Proche-Orient (Koweït). Et au Maghreb, pourquoi ne mettrait-elle pas suffisamment de pression sur le Maroc pour faire réussir les négociations ou alors passer au chapitre VII pour imposer une solution conforme au droit international, lequel est clairement en faveur de l'autodétermination du peuple sahraoui ? 
Pourtant, l’autodétermination est un droit incontournable, et il est la seule solution pour le peuple sahraoui parce qu'aucun peuple nulle part dans le monde ne peut accepter et n’acceptera la remise en cause de son droit fondamental à choisir son destin. 
Il y a des signes que la communauté internationale sont en train de prendre la situation au Sahara occidental plus au sérieux et à la fin de 2009, les Nations Unies a défini le conflit au Sahara occidental, comme l'une des "questions urgentes" pour résoudre en 2010. Depuis 1975, l'ONU a adopté plus d'une centaine de résolutions sur le Sahara occidental. Réaffirmant le droit inaliénable du Sahara occidental à l'autodétermination et bien qu'il soit très peu probable que l'ONU va passer les mesures d'exécution telles que des sanctions il y a cependant d'autres mesures importantes qu'elle peut prendre. Le mandat de la mission de l'ONU au Sahara occidental (MINURSO) sera renouvelé au mois d'avril prochain. Ce mandat doit être étendu pour inclure un rôle de suivi des droits de l'homme. À l'heure actuelle, la MINURSO est toujours la seule mission de paix de l'ONU sans un tel rôle. Il est difficile de comprendre ce que craint  la France, "la patrie des droits de l’homme" pour ne pas vouloir simplement reconnaître, à défaut de dénoncer, la situation de milliers d’exilés en plein désert, ainsi que les atteintes incessantes aux droits humains que subissent ceux qui ont choisi de rester dans leur pays occupé, le Sahara Occidental. Quels intérêts sont suffisamment puissants pour empêcher l’ONU d’appliquer les règles du droit international et obliger 200.000 personnes à rester pendant 34 ans dans cette partie du désert que même les nomades évitaient ? Ce silence évocateur est celui de la lâcheté et des calculs politiciens. 
Le combat du peuple sahraoui est juste et responsable et la communauté internationale doit saluer le grand sens politique du Front Polisario. Le peuple sahraoui n’a rien à se reprocher, il s’est conformé à ce que lui demandaient les instances internationales. C’est bien le Maroc qui viole le droit international, les droits de l’homme, refuse d’appliquer les résolutions de l’ONU et empêche la tenue du référendum d’autodétermination. Il n’y a pas d’obstacle à une solution politique hormis l'entêtement du gouvernement marocain.
Photo : Missiles de défense anti-aérienne, SAM-6, de l'armée de libération sahraouie. 

Brasil : Una querella contra Emboirik por abuso y difamación

La familia de la ex-novia del diplomático saharaui Emboirik Ahmed ha depositado una querella ante la justicia brasileña contra él por abu...